la chartreuse

Envoyer à un ami

 Avec ses 3 villes portes que sont Chambéry au nord, Grenoble au sud, et Voiron à l'ouest, la Chartreuse rurale de moyenne montagne sait s'ouvrir vers l'avenir tout en préservant ses espaces naturels.

A cheval entre l'Isère et la Savoie, les 60 communes qui la composent ont su, avec les acteurs du territoire, s'organiser autour d'un projet concerté de développement durable, fondé sur la protection et la valorisation de son patrimoine.

Entre 200 et 2082 mètres d'altitude, laissez- vous envoûter. Vous y reviendrez.

Carte d'identité du Parc :

Création : 6 mai 1995

Renouvellement : 16 avril 2008

Superficie : 76 700 hectares

Population : 50 000 habitants

Du fait de l'altitude moyenne du massif, la faune et la flore des hauts de Chartreuse sont représentatives des étages montagnards et subalpins.
Plus de 700 espèces végétales ont été recensées, une trentaine sont rares à l'échelle régionale.
Près de 75 espèces d'oiseaux se reproduisent sur le site. Sur les 43 espèces de mammifères présents, 23 sont des chauves-souris, dont plusieurs menacées en france

 

Entre Chambéry et Grenoble, dans les Préalpes calcaires du Nord, la partie Est du massif de la Chartreuse s'étend en un vaste monument rocheux bordé de hautes parois, du Mont Granier au Nord, à la Dent de Crolles au Sud.

 

Accessible uniquement à pied, cet espace en partie modifié par l'homme a conservé une richesse naturelle exceptionnelle.
Comme les 160 autres Réserves Naturelles de France, les Hauts de Chartreuse ont fait l'objet d'un classement par l'Etat afin de préserver le site, menacé par des projets d'aménagement. Le Parc naturel régional de Chartreuse en a été désigné gestionnaire en 2001.
La Réserve Naturelle des Hauts de Chartreuse a pour mission de protéger et gérer ce territoire pour que les diverses activités qui s'y exercent (élevage, exploitation forestière, randonnée...) soient compatibles avec la préservation de la faune, de la flore et du pays